À propos du
Théâtre

Le théâtre du Bic

Centre dédié aux ARTS VIVANTS

Ancré dans son milieu depuis 50 ans, le Théâtre du Bic/Théâtre les gens d’en bas représente un joyau du patrimoine culturel du Bas-Saint-Laurent et un pilier important dans le milieu du théâtre québécois. Son rôle est de produire, de diffuser et de développer des œuvres inclusives, actuelles et sensibles afin de soutenir la liberté de création et de faire rayonner les arts vivants dans la région de Rimouski et partout au Québec.

Annuellement, le Théâtre du Bic accueille une quinzaine de productions en théâtre, danse et spectacle jeunesse et produit au minimum une création théâtrale originale qu’elle offre au public en période estivale. Depuis juin 2023, c'est dans un nouvel espace agrandi et plus ouvert que jamais que le public est accueilli. Un lieu qui n’a rien perdu de son caractère intimiste.

Mission

Nous sommes un centre dédié aux arts vivants qui produit, accueille, développe dans la liberté artistique, l’engagement social et le risque créateur. Un espace de rassemblement et de partage pour nourrir l’imaginaire de tous.tes.

Vision

Nous croyons à la force vivante du théâtre et de la création artistique qui inspire, transforme et ouvre sur le monde.

Valeurs

Ardeur - Enracinement - Largeur

Marie-Hélène Gendreau

Mot de la directrice artistique

— Marie-Hélène Gendreau

Le Théâtre du Bic est un haut lieu de création accessible et vivifiant, un espace de rencontre sincère entre le public et les artistes. Une maison chaleureuse où l’on peut se déposer l’esprit et le cœur en toute liberté et réfléchir à un monde meilleur et malléable.

Chacune des propositions artistiques est choisie minutieusement en pensant à vous, à nous, dans nos réalités et communautés diverses et plurielles. Ce qui guide plus que jamais nos choix; c’est ce désir ardent de générer de la beauté signifiante et de l’euphorie constructive au monde qui nous entoure. Voir différentes personnes, de tous les âges, se rassembler dans une agora culturelle, c’est émouvant en soit.

La plus belle réussite, c’est de recevoir pour la première fois un.e spectateur.trice qui découvre une expérience insoupçonnée de résonnance avec l’art vivant. D’éveiller ce sentiment d’appartenance à quelque chose de plus grand que soit dans lequel on se sent considéré.e et avoir envie d’y revenir.

Des moments uniques à saisir ensemble dans une mixité des publics rassemblés. Ne pas savoir ce qui va s’ouvrir devant nous et en nous. C’est une soif commune à nos âmes qui ont grand besoin d’intensité apaisante, de réconfort exaltant et de joie profonde partagée avec d’autres. Entrez tous et chacune au cœur d’une belle rencontre artistique et humaine!

Ligne du temps

  • 1973

    Le 2 juillet, c’est l’acte fondateur de ce qui va devenir le Théâtre du Bic/les gens d’en bas, alors qu’on tient une première répétition de la pièce Médée d’Euripide, spectacle commandé par la ville de Rimouski. Au cours de la même année, on débute l’écriture de la première création collective.

  • 1974

    La troupe les gens d’en bas présente sa première création Les porteurs d'eau. En tournée, de village en village, principalement dans l’Est-du-Québec, la pièce reçoit un accueil chaleureux du public. Cette production fait un passage remarqué par sa participation au festival de l’Association québécoise du Jeune Théâtre et à la Superfrancofête.

  • 1975

    La deuxième création collective Les marchands de ballounes voit le jour et se promène dans l’Est-du-Québec et ailleurs au Québec comme un outil d’animation populaire. Comme l’œuvre engagée raconte l’histoire de la colonisation de notre région, elle se manifeste comme un porte-voix galvanisant au cœur des soulèvements populaires des Opérations Dignité.

  • 1977

    La création à succès, On est partis pour rester, se joue pour la première fois lors de la fête commémorative à Saint-Jean-de-Cherbourg. Elle sera reprise plusieurs fois et créera chaque fois un élan unique de rassemblement qui marquera l’imaginaire collectif.

  • 1979

    La troupe les gens d’en bas s’installe tout un été dans une grange, à l’entrée du Parc du Bic. L’expérience est concluante et permet ainsi aux jeunes créateur.trice.s de développer un public de plus en plus large et de s’affirmer comme une compagnie qui se distingue par ses projets de qualité artistique toujours dans un souci d’accessibilité et de résonnance avec son milieu.

  • 1981

    La troupe décide de centrer ses activités principales en saison estivale, offrant chaque année une nouvelle création.

  • 1988

    La grange dans laquelle le Théâtre les gens d’en bas présente ses productions estivales est transportée sur son site actuel puis rénovée pour en faire un Théâtre animé à l’année. Cet été-là, Benoît Vaillancourt, cofondateur du Théâtre les gens d’en bas et directeur artistique des productions en accueil, nourrit une vision d’avenir et convainc Valois Doucet, maire du Bic et la conseillère municipale Huguette Cassista d’installer la grange à l’une des entrées principales du village.

  • 1989

    Avec le soutien du ministère des Affaires culturelles, la Grange-Théâtre du Bic ouvre fièrement ses portes et devient le lieu de résidence permanent de la compagnie. Ce joyau culturel, bien ancré dans sa région, prend alors une résonnance nationale avec l’accueil de productions internationales, le développement de résidences de création et la participation à la mise en œuvre de Danse sur les routes et l’Association des diffuseurs spécialisés en théâtre qui font fleurir la circulation des propositions artistiques sur l’ensemble du territoire québécois.

  • 1994

    L’Académie québécoise du théâtre crée le gala des Masques pour récompenser les artisan.e.s du milieu théâtral. Cette année-là, le Théâtre les gens d’en bas reçoit trois prix. Deux pour la production Le Cygne et un pour Gilmore… que vaut la vie d’un homme? nommée production « Régions » de l’année.

  • 1995

    Benoit Vaillancourt devient lauréat du prix RIDEAU « Diffusion » pour honorer la qualité de la programmation d’un diffuseur au Québec.

  • 1998

    On modernise et simplifie le nom de la Grange-Théâtre du Bic qui devient le Théâtre du Bic. Un deuxième prix RIDEAU lui est accordé, celui de « Programmation » pour la qualité de sa direction artistique. Durant ces années, plusieurs créations marquent l’histoire du Théâtre du Bic/les gens d’en bas : Le visiteur (1998), L’Hôtel des horizons (2000), Encore une fois, si vous me permettez (2002) et Danser à Lughnasa (2003).

  • 2008

    Le Gala des Masques de l’Académie québécoise du théâtre tire sa révérence. Durant les presque 15 années d’existence du gala, le Théâtre du Bic/les gens d’en bas a été récompensé à 11 reprises pour 9 productions et a reçu plus de 39 nominations par ses pairs. À ces reconnaissances s’ajoutent de nombreux prix de la Chambre de commerce et d’industrie de Rimouski-Neigette et de l’Association touristique du Bas-Saint-Laurent.

  • 2014

    L'édifice du Théâtre du Bic prend de l'âge et des actions sont entreprises pour procéder à des rénovations majeures et d’agrandissement pour répondre aux besoins croissants de l'organisme afin d’offrir de meilleures conditions et installations modernisées aux artistes et au public. C’est le point de départ important pour assurer la rénovation du lieu avec un premier dépôt de projet aux instances gouvernementales. Une démarche qui prendra près de 10 ans à se concrétiser.

  • 2022

    C’est le début officiel des travaux au Théâtre du Bic. Cette même année, le Théâtre est récipiendaire du Prix Coup de cœur culturel des Rimouskois(e)s pour la pièce L'incroyable et ineffaçable histoire de Sainte-Dignité-de-l'Avenir comme un retour aux sources d’une création collective qui va à la rencontre du public dans une tournée épique de village en village pour redonner de la dignité aux gens qui se sont fait.e.s déraciné.e.s 50 ans plus tôt.

  • 2023

    Le 8 juin, après plus d’un an de travaux, une planification stratégique et une refonte de l’image de marque, le nouveau Théâtre du Bic ouvre ses portes. Marie-Hélène Gendreau en assure désormais la direction artistique, portée par cette vision de continuité de démocratisation des arts vivants, par une pluralité des formes pour inspirer, transformer et ouvrir sur le monde qui a grand besoin d’exaltation et d’espoir.

  • 2024

    L’Association touristique du Bas-Saint-Laurent reconnaît l’excellent travail de l’équipe du Théâtre du Bic et lui décerne la distinction « Bon coup touristique » pour mettre en lumière son engagement à enrichir l’expérience touristique des visiteur.euse.s et de faire rayonner le Bas-Saint-Laurent.

Équipe

Marjorie Maury

Marjorie Maury

— Directrice générale

administration@theatredubic.com

Brigitte Crevier

Brigitte Crevier

— Adjointe à la direction générale et responsable billetterie

info@theatredubic.com

Marie-Hélène Gendreau

Marie-Hélène Gendreau

— Directrice artistique

artistique@theatredubic.com

Marie-Pier Mercier

Marie-Pier Mercier

— Adjointe à la direction artistique et médiation culturelle

adjartistique@theatredubic.com

Philippe Dick

Philippe Dick

— Directeur technique

technique@theatredubic.com

Catherine Lussier

Catherine Lussier

— Directrice des communications et du marketing

communications@theatredubic.com

Conseil d'administration

Nathalie Babin
— Présidente
Catherine Bujold
— Vice-présidente
Jimmy Lévesque
— Trésorier
Catherine Bélanger
— Secrétaire
Mélanie Beaulieu
— Administratrice, représentante de la Ville de Rimouski
Karine Desrosiers
— Administratrice, représentante de la Ville de Rimouski
Billy Thiffault Lavoie
— Administrateur
Marie-Hélène Gendreau
— Administratrice