Théâtre du Bic | L’incroyable et ineffaçable histoire de Sainte-Dignité-de-l’Avenir
Image

L’incroyable et ineffaçable histoire de Sainte-Dignité-de-l’Avenir

En tournée dans l’Est du 15 septembre au 22 octobre 2022

Voir les dates et acheter mes billets
Une création du Théâtre les gens d’en bas, en collaboration avec le Centre de mise en valeur des Opérations Dignité

Années 30, à la suite de la grande Crise, l’État et l’Église orchestrent la Colonisation des Hauts-Pays de l’Est-du-Québec. Années 60, à la suite de la Révolution tranquille, l’État orchestre la fermeture d’une centaine de villages. Années 70, les populations se soulèvent autour des Opérations Dignité.

Années 2020, au-delà de la commémoration des événements tragiques, L’incroyable et ineffaçable histoire de Sainte-Dignité-de-l’Avenir retrace la vie des colons fondateurs qui, avec des moyens de misère, se sont dressés contre l’oppression. Pour tirer de l’oubli leur histoire et leur mémoire.

Les créateurs Steven Lee Potvin et Odile Gagné-Roy puisent dans les archives et dans leur imaginaire débridé pour faire revivre et résonner au présent ce pan quasi oublié de notre histoire.

Création tout terrain, pouvant se jouer en tous lieux, en paroles et chansons, en documentaire et en fiction, en personnages vrais et inventés, Sainte-Dignité est un hommage direct, drôle et poignant aux femmes et aux hommes qui, hier comme aujourd’hui, habitent le territoire avec la farouche détermination des pionniers qui croient que la terre appartient à qui en prend soin pour que les fruits soient abondants.


TEXTE, MUSIQUE ET INTERPRÉTATION


Odile Gagné-Roy : Diplômée en Jeu au Conservatoire d’art dramatique de Québec, en 2019, Odile est une jeune actrice et autrice polyvalente. À l’automne 2018, sa courte pièce Du feu est montée et jouée à la Maison de la culture Maisonneuve, dans le cadre du Festival Tout’ Tout Court. À l’été 2019, on a pu voir Odile, à titre d’interprète, dans le cadre des Chantiers / constructions artistiques et du spectacle déambulatoire Où tu vas quand tu dors en marchant…? présenté par le Carrefour international de théâtre. À l’automne 2019, son texte Si le ciel était laid fait partie de la programmation de la 9 e édition du Jamais Lu Québec, dans une mise en lecture de Jocelyn Pelletier. Co-fondatrice du collectif La bouche _ La machine, elle signe l’idéation, le texte et la mise en scène de ALBANE, laboratoire de création présenté dans le cadre de ZH Festival à l’été 2019 et dans le cadre des Chantiers, à Québec, en 2021. Ce même projet reçoit le soutien du CALQ et du CAC pour des résidences de création en 2020 et 2021, en plus d’avoir bénéficié d’une bourse d’écriture et de mentorat offerte par Première Ovation. En 2020 et 2021, elle participe, à titre de comédienne, à plusieurs projets de théâtre en incubation, notamment Que les beaux jours sont courts (M-È. Lussier-Gariépy), Parc Optimiste (É. LaFrenière et P-L. Désilets), Avant l’heure mauve (Collectif À pleins poumons). En 2022, elle est de la distribution Titre(s) de travail, dans une mise en scène de Christian Lapointe.


Steven Lee Potvin : Originaire de Rimouski, Steven Lee Potvin obtient son diplôme du Conservatoire d’art dramatique de Québec en 2016. Il lance sa carrière au Théâtre du Bic avec Le cas Joé Ferguson d’Isabelle Hubert mis en scène par Jean-Sébastien Ouellette. La pièce est reprise au Théâtre du Trident et lui vaut une nomination pour le prix Nicky-Roy, remis à un jeune comédien prometteur. Les rôles s’enchaînent rapidement: à Premier Acte pour Doggy dans Gravel d’Oliver Arteau; au Trident dans l’adaptation du film Les Bons Débarras (par Frédéric Dubois) et Antigone (Olivier Arteau, sacré meilleur spectacle par l’AQCT); au Théâtre du Bic pour tenir le rôle-titre de la pièce Ti-Marc (le grand!) de Cédric Landry et dans Fin septembre début janvier (Mathieu Barrette, dirigé par Eudore Belzile); au Périscope et à Denise Pelletier pour FOREMAN de Charles Fournier (récipiendaire du prix pour le meilleur texte original par l'AQCT et du prix pour l'œuvre de l'année par le CALQ); à la Bordée dans Rouge par Olivier Normand et dans Le Polygraphe (texte de Robert Lepage, mise en scène de Martin Genest). Steven Lee a joué en France dans Jusqu'au bout (de Luc Tartar, dirigé par Eric Jean) et sera de la distribution de Gaz Bar Blues chez Duceppe en 2023.





TOURNÉE