Je saurai à l’allure de tes glaces le temps qu’il fera demain

7 et 8 avril 19 h 30


pourquoi

Pour les trois merveilleuses auteures et interprètes, qui nous donnent à entendre les mots de ceux qui ont choisi d’habiter le territoire, de refuser l’exil. De rester, envers et contre tout.

Elles sont trois écrivaines qui ont choisi d’habiter et d’investir le territoire. La première a laissé les ruelles des quartiers urbains pour s’emplir du vaste de l’estuaire, la deuxième s’est incrustée dans un corridor de grands vents après une enfance au bord de la mer et la troisième est revenue dans le village qui l’a vue grandir pour s’installer dans un rang qu’elle s’applique à transformer en lieu mythique. Elles ont planifié des rencontres avec des citoyens du Bas-Saint-Laurent pour parler avec eux de leur sentiment d’appartenance au territoire, de leurs souvenirs, de leur envie de résister. De ces rencontres sont nés de nombreux textes qui ont été maintes fois réécrits et réorganisés. Puis, elles se sont entourées d’une équipe, pour la plupart des collaborateurs de longue date de l’Exil, pour réaliser la mise en scène, la scénographie, la musique, l’éclairage. Le mot d’ordre : ce spectacle devait être jouable sur les scènes de théâtre conventionnelles autant que dans n’importe quels sous-sols d’églises et salles municipales afin de rejoindre ceux pour qui et grâce à qui il a été écrit ! C’est ainsi que le spectacle littéraire s’est transformé en grande assemblée festive où le récit de vie côtoie le poème et où le théâtre se mélange au slam afin de dire le désir puissant de défendre le territoire, de s’y implanter, de le vivifier et d’y rester !

Pour les trois merveilleuses auteures et interprètes, qui nous donnent à entendre les mots de ceux qui ont choisi d’habiter le territoire, de refuser l’exil. De rester, envers et contre tout.

Achetez vos billets