Théâtre du Bic | TÈ BIC : projet de création majeur avec la chorégraphe Rhodnie Désir
Image


TÈ BIC : projet de création majeur avec la chorégraphe Rhodnie Désir

Le Théâtre les gens d’en bas accueille la chorégraphe, danseuse et documentaliste Rhodnie Désir (RD Créations) au cours de la saison 2022-2023 pour un projet culturel d’envergure. Par sa démarche chorégraphique-documentaire, à la jonction de la création, de la médiation culturelle et de la quête anthropologique, elle viendra s’ancrer au sein de la région pour créer des liens entre elle et la communauté, puis donner naissance à une œuvre mémoire.

Une démarche artistique chorégraphique-documentaire : chorégraphier la mémoire

La démarche artistique de Rhodnie Désir se fonde sur la pratique de la chorégraphie-documentaire, s’inspirant directement du cycle naturel de l’environnement. Chaque volet, équitablement important, se nourrit l’un de l’autre et se déploie d’une manière non hiérarchique. Ainsi, cela devient un langage qui permet à l'œuvre d’émerger uniquement à partir de la récolte de témoignages citoyens. Dans la pratique de l’artiste, la tradition orale, comme le tambour, est porteuse de dialogues. Plusieurs composantes permettent alors à l’artiste de générer une œuvre, de même que le dialogue entre les parties.

Le BOW'T TRAIL est un exemple important de la force multiplicatrice de cette démarche, notamment avec les 9 oeuvres issues de BOW'T (2013-2021) dont l’oeuvre emblématique BOW’T TRAIL RETROSPEK, l'exposition Conversations (2021), le projet de leadership jeunesse Jeunes Leaders, le Webdocumentaire sur ARTV, la Websérie et le long métrage Sur les pas de Rhodnie sur Tou.tv.

TÈ BIC devient la Première d’une nouvelle série directement liée au territoire.

*TÈ BIC signifie Terre du Bic en créole haïtien

Chorégraphier la mémoire de la région

Ce nouveau projet s’amorce dès cet été et s’articule d’abord autour d’entretiens avec les « porteurs de mémoire » de la culture locale : artistes, entrepreneur.es, artisan.nes, personnes impliquées dans la valorisation du patrimoine, qu’il soit bâti, immatériel ou naturel. Rhodnie travaillera avec le musicien Tom Jacques ; artiste du Bas-St-Laurent, sa démarche évolue entre la composition, l’improvisation, l’interprétation et la conception de dispositifs sonores. Leur collaboration permettra de transformer les témoignages recueillis de ces rencontres en gestes rythmiques (danse, voix, musique). À la fin du processus émergera une œuvre singulière, qui sera présentée au public à l’hiver 2023.

Des occasions de partage et d’échange avec le public

Atelier de danse, conférences et d’autres activités seront aussi offertes au cours des prochains mois. Et le spectacle BOW’T TRAIL Rétrospek sera de la programmation du Théâtre du Bic/Les gens d’en bas en 2023.

Plus de détails sont à venir.

Rhodnie Désir : porteuse de mémoire

«La scène, terre de mémoires où circulent les idées que nous pouvons retracer tel un
archéologue des gestes.» - Rhodnie Désir

Chorégraphe-documentaliste et directrice artistique de RD Créations, Rhodnie Désir a créé une quinzaine d’œuvres, dont BOW’T TRAIL Rétrospek et son parcours pionnier BOW’T TRAIL qui lui valurent deux Prix de la Danse de Montréal (2020): le Prix Envol et le Grand Prix. En 2021, elle est choisie parmi les “25 to watch” du Dance Magazine de New York et nominée au prestigieux Prix de carrière “The APAP Award of Merit”. En 2022, elle est récipiendaire du Prix «Danseuse de l’année» au Gala Dynastie et elle devient la première Artiste Associée de la célèbre institution Place des arts à Montréal.

La signature chorégraphique documentaire et afro-contemporaine de Rhodnie Désir s’ancre dans les langages rythmiques Africains et afro-descendants allant de sa terre d’origine (Haïti) au reste des Caraïbes, en passant par l’Afrique centrale et subsaharienne. Performeuse d’une remarquable puissance et d’une intégrité sans compromis, elle surprend par sa grande connectivité à l’humain. Sa démarche, sa parole, ses prestations et ses actions citoyennes uniques lui apportent une forte reconnaissance internationale et la font rayonner à titre de conférencière dans de multiples organismes et universités, de même qu’à l’UNESCO, entre autres.